Point d’étape

Petit point d’étape à quasiment la moitié de cette semaine entièrement consacrée au chantier (une première depuis le début du chantier).

En jouant un peu au chat et à la souris avec les giboulées de mars qui complique un peu l’organisation du chantier (mais c’est de saison 🌧) les cloisons de la salle de bain avancent. 

L’ossature métallique a été terminée sur les trois murs périphériques. Une partie des rails (sol et plafond) de la séparation entre les WC et la salle de bain est également posée. Cependant, pour ne pas être gêné, les montants ne seront posés qu’après la pose des plaques sur les murs périphérique.

L’ossature étant métallique, il est recommandé de la raccorder à la terre de l’installation électrique. On parle d’une liaison équipotentielle principale : toutes les parties métalliques de la maison (ossature, canalisations, etc.) doivent être reliées à la terre. Et dans une salle de bain, c’est encore plus recommandé. Donc, on tire un câble de 10 mm² depuis la cave jusqu’à l’étage. Ensuite, il faut veiller à ce que chaque partie des ossatures soit reliée entre elles. Pour ça, j’ai utilisé des écrous avec de grosses rondelles pour assurer un contact maximal sur le rail.

En plus de la liaison principale, il faut en créer une locale, propre à la salle de bain. Elle relie toutes les pièces métalliques présentes dans la pièce. Dans mon cas, il s’agit des tuyaux en cuivre du chauffage et du bâti des toilettes. Même si je n’ai pas d’évier et de douche/baignoire métallique, j’ai quand même tiré un câble spécifique, en cas d’évolution dans les années futures. Cette liaison locale est créée depuis la ligne alimentant le lave-linge (circuit dédié arrivant directement du tableau électrique).

L’ossature en place, on peut continuer l’isolation en laine de bois de 6 cm. Petite astuce, afin de faciliter la mise en place dans l’ossature (qui fait 4,8 cm de large), il suffit d’enlever un peu de laine. Les panneaux étant constitués de plusieurs couches, c’est très simple.

Ensuite, il a fallu créer un trou d’un diamètre d’environ 180 mm pour mettre en place le conduit de la VMC double flux. En effet, dans la salle de bain, j’ai fait le choix d’installer une ventilation, car c’est la pièce la plus humide par nature. Plutôt qu’une ventilation classique, j’ai opté pour un modèle double flux (une partie des calories est récupérée de l’air extrait pour réchauffer l’air entrant). Mais comme il n’était pas question d’installer tout un réseau de gaines (place, bruit, consommation, entretien, etc.), j’ai opté pour un modèle « mono-pièce » qui fonctionne par cycle de 70 secondes (aspire l’air intérieur, récupère la chaleur puis insuffle de l’air extérieur, en le réchauffant). On verra bien à l’usage ce que ça vaut.

On peut ensuite passer à la pose des plaques et on commence par le moins facile : la fenêtre. Je savais que ça n’allait pas être simple et que ça prendrait du temps, mais j’avais tablé sur une 1/2 journée et non la journée entière (aujourd’hui). Bon en même temps, entre deux averses, deux découpes ratées à refaire et les oublis d’outils soit en haut soit en bas (la découpe des plaques se fait sur la placette), ça n’aide pas à être des plus productif 🙃.

Ce qui a compliqué également la réalisation, c’est qu’à l’inverse de la fenêtre de la cuisine qui était posée au ras du mur côté intérieur, celle de la salle de bain est posée en tunnel. Il faut donc bien réfléchir à la pose des plaques et trouver des solutions pour les fixer. Il n’y a en effet pas la place de poser une ossature classique. Cela a aussi un impact sur l’isolation. L’espace étant trop réduit, c’est de la mousse de polyuréthane qui a été utilisée sur les côtés. Ce n’est pas top, mais vu le peu de place, ça sera toujours mieux que rien.

Ce contenu a été publié dans Travaux. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Point d’étape

  1. Ping : La salle de bain prend forme | Rénovation d'une maison à Peyriac de Mer

  2. Ping : Et de deux | Rénovation d'une maison à Peyriac de Mer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.