On continue la salle de bain

Dans la continuité des travaux du weekend dernier, ce weekend a été consacré à la pose des canalisations et de l’électricité de la future salle de bain.

Mais avant d’attaquer tout de go, une grosse partie de la journée de samedi a été dédiée à la finalisation de la position de tous les éléments. J’ai en effet beaucoup de mal à me baser sur un plan. Il me faut donc faire des tests en situation pour vérifier toutes les implantations.

Une fois que les différentes arrivée d’eaux, évacuations et électricité sont repérées, on peut aller chercher les pièces qui manquent et enfin attaquer.

Les conduites pour le lavabo et les toilettes ont été posées. Il restera ceux de la douche, mais pour ça, il faudra monter une partie des cloisons qui sépareront la salle de bain des toilettes.

Pour l’instant, les évacuations au niveau de la colonne principale ne sont pas collées de façon a avoir encore un peu de marge de manoeuvre pour la suite. 😉

Un aérateur à membrane a également été posé. Normalement, le réseau d’eaux usées doit être ventilé par une sortie en toiture, notamment pour éviter le désamorçage des siphons. Ce phénomène peut se produire lorsqu’on tire une chasse d’eau, ce qui entraine bruit et odeurs.

Comme mon toit a été refait au tout début du chantier, je ne pouvais pas prévoir où serait la sortie. Et de plus, ça rajoute un point de faiblesse sur la toiture (risque de gouttières à terme) et interrompt l’isolation. L’aérateur de membrane permet donc d’éviter le risque de désamorçage sans devoir percer la toiture.

Le weekend prochain sera consacrée à la suite de l’électricité et à la pose de l’ossature des cloisons.

 

Ce contenu a été publié dans Travaux. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à On continue la salle de bain

  1. Ping : Ca n’avance pas des masses | Rénovation d'une maison à Peyriac de Mer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.