Les finitions de l’étage sont (presque) terminées

ENFINNNNNNNN!!!!

Après 4 weekends, les finitions de l’étage sont terminées. Et dire que je pensais qu’il ne me faudrait que 2 weekends pour tout faire. Bon en même temps, être un peu maniaque sur les bords (j’ai dit un peu 😀) n’aide pas vraiment.

Bon, quand je dis « presque fini », c’est qu’il en reste encore, mais pour plus tard : pose des plinthes (en lien avec le futur chantier du bas), pose d’un garde-corps à la fenêtre et la cage d’escalier (à la fin du chantier, quand l’ancien réseau électrique sera complètement hors service).

En attendant, voici dans le désordre les derniers travaux :

  • Le placard de la chambre a été équipé d’étagères et d’une porte. Bon, va falloir trouver une solution pour rattraper le mur (nouvelle porte ou « casquette »)
  • Le couloir : la « pièce » de l’étage où il y avait quasiment tout à faire. Après la pose des portes coulissantes en verre et pleines, il a fallu :
    • Faire un atelier peinture pour les différentes pièces essentielles aux finitions (portes de placard, meuble télé, etc.). L’avantage de peintre à l’avance ces pièces est que la position de travail est plus simple qu’une fois en place (plafond). Cela évite également les odeurs de peinture dans la maison et le besoin de protections. Il suffit ensuite de masquer les vis avec de l’enduit et un coup de peinture en raccord.
  • Réaliser l’habillage des hauts des placards, avec les planches de MDF peintes au préalable. Même principe pour l’habillage du dessus de la poutre IPN côté cuisine.
  • Mettre en place le plafond en lambris et y intégrer les spots et le détecteur de mouvement commandant le bandeau lumineux en plinthe. D’ailleurs, pour ce dernier, la position du boitier de commande a été étudiée afin de permettre son remplacement s’il venait à lâcher dans quelques années. Le câble reliant le boitier au détecteur est passé dans une gaine rigide dans la même optique.
  • Réaliser toutes les finitions des finitions : raccord de peinture, pose des plinthes, du nez-de-marche côté chambre pour faire le raccord entre le plancher bois et le carrelage (une équerre en aluminium) et des baguettes aux angles des murs et enfin, réaliser et poser les portes des placards.
  • Finir le meuble banquette : la première version du système à crémaillère des étagères du meuble n’ayant pas résisté au test Tiago, il a fallu revoir la conception. Les étagères sont maintenant maintenues par des équerres en inox et pour éviter tout risque, des vis sont présentes sous les planches pour bloquer les équerres une fois la planche installée. Le système de fermeture par aimant a été installé tout comme les coussins.
  • Et enfin, créer le meuble télé. D’ailleurs, il ne s’agit pas que d’un meuble télé, mais d’une installation permettant l’exposition de ma collection des gyrophares (oui je sais). Le meuble est constitué de trois parties :
    • Le bas, dédié à la télé qui est installée sur un support mural permettant de l’orienter dans plusieurs directions et d’accéder plus facilement aux branchements. Deux blocs de deux prises sont présents de chaque côté du support et commandés par un interrupteur. Ainsi, il est très simple d’éteindre l’ensemble pour éviter les consommations en veille.
    • Le centre, composé de deux portes et qui reçoit des équerres pour y installer les gyrophares. Des passe-câbles permettent de dissimuler les câbles à l’intérieur du meuble. À terme, j’espère dans le courant de l’hiver prochain, il sera possible de les mettre en marche. Mais chut, c’est pour plus tard 🙂 .
    • Le haut, fixe comme le bas, qui accueille la mini rampe et deux gyrophares.

Pour répartir les charges sur les planches de MDF, des plaques métalliques sont utilisées. Et pour faire le raccord entre le mur tout en courbe et le meuble, c’est de l’enduit de rebouchage prêt à l’emploi (vraiment un produit utile pour les finitions) et un coup de peinture.

Maintenant que le haut est fini, enfin presque, on va s’attaquer à la tranche 2 des travaux qui consiste à réaliser un appartement à l’étage du bas.

 

Ce contenu a été publié dans Travaux. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.