La partie cuisine commence à ressembler à quelque chose

Eh oui, le chantier a enfin pu reprendre un rythme de croisière. En effet, l’entreprise APEX Artisan est passée jeudi pour parfaire l’étanchéité de la fenêtre. Il y avait également quelques trous qui avaient servi à l’insufflation de la ouate de cellulose qui avaient besoin d’une meilleure étanchéité.

Mais revenons au chantier de ce weekend : le mur de la future cuisine.

Dans un premier temps, il a fallu finaliser l’ossature de la cloison au niveau du pourtour de la fenêtre. Finalement, ce n’est pas une mauvaise chose d’avoir été un peu bloqué. En effet, ma première idée était de faire arriver la cloison contre le cadre de la fenêtre sur les quatre côtés. Ainsi, on limitait au maximum les ponts thermiques. Oui, mais voilà, dans cette configuration, il aurait été impossible de démonter la fenêtre. Même si la probabilité est faible, autant éviter de devoir casser la cloison le jour où il faudra dégonder la fenêtre 😀 . Il a donc été nécessaire de faire un peu d’enduit au plâtre pour avoir une finition propre au-dessus de la fenêtre.

Ce détail réglé, on commence à découper les plaques de fermacell à la scie circulaire (avec lame au carbure de tungstène). Ne pas oublier de poser l’isolant sur les quatre retours de la fenêtre. Mine de rien, cette partie a pris pas mal de temps.

Ensuite, on passe à la pose des plaques sur le reste de l’ossature, en perçant tous les passages pour l’électricité et la plomberie.

Le résultat n’est pas terrible 🙁 . J’ai eu la mauvaise idée de découper toutes les plaques puis de passer à la pose ensuite. Forcément, il y a quelques loupés au niveau de la prise des mesures. La prochaine fois, les découpes se feront à l’avancement.

On s’occupe ensuite du retour de mur. On commence par faire un gobetis bâtard : 1/4 de vol. de ciment + 3/4 de chaux aérienne (ancien enduit au plâtre) pour 1 volume de sable 0/4. Je voulais éviter de sortir la bétonnière et le gobetis a été préparé à la main.

Après l’application du gobetis, on sort la bétonnière (je préfère galérer à la nettoyer que galérer à préparer l’enduit à la main) et on applique. Une bétonnière tout pile est passée sur le mur. On taloche le tout pour essayer d’avoir un rendu pas trop mal.

Je voulais passer ensuite à la mise en couleur (blanche), mais après réflexion, et débat avec ma consultante externe 😀 j’ai préfèrerai attendre demain. En effet, il y a toujours un risque d’apparition de petites fissures. Donc, demain soir, j’aurai des devoirs à faire après le travail 😀

On s’approche donc de la fin de cette partie du chantier. Restera à faire la finition sur les plaques de fermacell. Pour l’instant, je penche pour du carrelage pour un entretien facile. La cuisine sera normalement installée le 29 novembre.

Normalement, le weekend prochain sera consacré au montage de l’ossature du meuble qui prendra place au-dessus de la cage d’escalier …

Ce contenu a été publié dans Travaux. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à La partie cuisine commence à ressembler à quelque chose

  1. Mathieu dit :

    Et oui, mauvaise idée de tout couper avant de poser les plaques… Mais c’est comme ça qu’on apprend! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.