J-1 avant les premiers enduits chaux-chanvre!

Depuis jeudi, le chantier avance en dents de scie. En effet, il a fallu jongler avec l’organisation d’évènements associatifs, des réunions, le nettoyage de la maison, etc.

Le programme de ces demies-journées de travail a consisté à finir les préparatifs nécessaires à la réalisation des enduits chaux-chanvre dans la pièce principale (+/- 26 m²).

Normalement, si tout se passe comme prévu, demain sera la première journée des enduits chaux-chanvre 😀

  • IMG_0651Réapprovisionnement en chaux

Eh oui, après avoir récupéré le chanvre, il était nécessaire de refaire les stocks de chaux. Normalement, pour bien faire, il faudrait formuler le chaux-chanvre avec de chaux hydraulique NHL2. Mais, vu qu’il me restait encore pas mal de sacs de chaux hydraulique NHL 3,5 et que mon fournisseur ne vend pas de la NHL2, eh ben, on formulera à la 3,5 😉

La NHL 3,5 sera un peu plus résistance, mais un peu moins perméable à la vapeur d’eau que la NHL2.

  • Pose de repères

Des planches de coffrage ont été posées sur le pourtour d’une des fenêtres afin de pouvoir caler l’enduit. Elles sont placées en moyenne à 4cm du mur.

Au niveau de l’escalier, c’est des tasseaux, dont un 1/4 de rond pour la finition, qui sont utilisés afin de servir de départ à l’enduit. Seule la partie haute du mur donnant sur l’extérieur. Et la partie basse du mur étant relativement propre (enduit au plâtre), c’était une source d’économie en temps pour la préparation.

Au niveau de la porte-fenêtre, des tasseaux de 4 cm ont été placés pour caler l’enduit. Ils seront enlevés après la prise de l’enduit.

Point le plus délicat, le coin cuisine. C’est en effet le seul endroit où j’ai besoin d’un angle droit et d’un pan de mur d’aplomb. On place donc un repère fixé d’équerre au sol et l’enduit sera posé avec le laser pour assurer un rendu le plus propre possible.

Sur les autres parties des murs, l’enduit suivra au maximum les formes du mur. L’objectif n’est pas d’avoir des murs d’aplomb, mais une couche d’enduit la plus uniforme partout (minimum 4 cm).

  • Finalisation de la pose des gaines électriques

Après avoir câblé une grande partie du tableau électrique et commencé à préparer tous les départs, il a fallu terminer de tirer toutes les gaines et poser les différents boitiers de prises, interrupteurs et lampe dans la pièce principale.

La partie qui demande le plus d’attention est certainement le câblage de l’éclairage. En effet, il faut penser à tirer tous les fils, notamment si on veut mettre en place des va-et-vient. D’ailleurs, pour la lampe de l’escalier, j’ai pu récupérer la seule gaine que je n’avais pas enlevée. Par contre, du nouveau câble a été tiré à l’intérieur, notamment pour respecter le code couleur.

Il a également fallu percer deux fois le mur côté terrasse pour la prise et l’éclairage extérieur. Vive le perforateur 😀

Concernant les boitiers, j’utilise des modèles de 5 cm de profondeur. Il a fallu par contre pas mal ruser pour aligner tout ce petit monde sur des murs pas droits. Heureusement, le niveau laser aide bien. Après les avoir fixées aux murs, souvent en utilisant des cales en bois, après les avoir protégés avec du stock orange, du mortier additionné de ciment prompt pour accélérer sa prise a été placé autour des boitiers pour parfaire leur fixation.

  • Encore un peu de gobetis

Enfin, un gobetis à la chaux aérienne cette fois, a été réalisé sur le plâtre autour de la porte-fenêtre. Au final, il y a donc trois gobetis différents :

  • Chaux hydraulique : sur tous les murs;
  • Bâtard chaux hydraulique – ciment : sur les zones où il y a du béton;
  • Chaux aérienne : sur les zones où il y a du plâtre.
Ce contenu a été publié dans Travaux. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.