Du plâtre et des enduits

Weekend de trois jours pour avancer sur le chantier. Le programme de ce weekend concerne la préparation du cadre de la porte de la chambre et des murs.

Si vendredi c’est bien passé, samedi et dimanche étaient plus des jours « si j’avais su, je serais resté couché ». Bon, je pense que la fatigue qui s’accumule n’y est pas étranger, mais si ça vous arrive, essayer de rester couché 😉 Car ces jours-là, on est en général moins efficace (vérifié), on fait plus de bêtises (des petites, mais quand même), et on risque même de se blesser (ça, heureusement, j’y ai échappé).

Et en prime, un bon orage d’été samedi après-midi, avec des impacts de foudre qui n’ont pas dû tomber bien loin.

Mais place au chantier :

  • Cadre de la porte

On l’a vu la semaine dernière, le mur n’étant absolument pas d’aplomb, j’avais préparé un coffrage pour essayer de rattraper tout ça. Donc, place au remplissage avec du plâtre additionné d’un peu de chanvre. Il a fallu pas loin d’1,5 sacs de plâtre pour tout combler. En tout cas, une fois décoffré, c’est déjà mieux. Prochain étape le weekend prochain, fixer le cadre et faire les finitions autour.

  • Un peu d’électricité

Afin de préparer la réalisation du corps d’enduit, il faut finir de passer les gaines de l’éclairage dans la chambre. Il y aura deux interrupteurs, donc, ça rajoute quelques fils. Gaines qu’il faudra ensuite dissimuler avec de l’enduit. A noter que la gaine d’un des interrupteurs qui descend en biais sur le mur n’est pas très conforme. Il faut normalement descendre à la verticale pour limiter tout risque de l’abimer le jour où on veut percer. Cependant, la poser de la sorte, me facilitait pas mal la suite des opérations.

  • Réparation sous la fenêtre

La semaine dernière, l’enlèvement du placo sous la fenêtre de la pièce principale avait mis à jour un mur qui avait besoin de réparations avant de recevoir une couche de chaux-chanvre.

On commence par dégager ce qui ne tient plus. Les joints des pierres ne sont plus que du sable 😬. De la mousse de polyuréthane est utilisée pour combler les zones inaccessibles derrière les rails de placo. Une partie du carrelage a également été enlevé dans la zone du chaux-chanvre.

  • Corps d’enduit

Lors du chantier participatif de fin juin, les enduits de finition seront réalisés sur le chaux-chanvre, sauf pour deux murs qui ne donnent pas sur l’extérieur. Afin d’offrir un support d’application le plus propre possible et pour atténuer les bosses et creux, un corps d’enduit a été réalisé.

Le mur autour du poêle, le plus abimé et avec le plus de matériaux différents (bois, tuile, pierre, enduit, etc.), a reçu un gobetis et un corps d’enduit bâtard. Pour un volume de sable, 3/4 de chaux hydraulique et 1/4 de ciment. Le mur de la chambre à lui reçut un gobetis et un enduit classique à la chaux hydraulique.

A la différence des précédents enduits, j’utilise cette fois du sable en sac. S’il est pourtant vendu comme du 0/5 (alors que le sac en vrac est du 0/4), sa courbe granulométrique est bien différente. Il n’y a quasiment que des fines et pas de « gros grain » de sable. On se retrouve donc avec un enduit presque aussi fin qu’un enduit de finition, ce qui complique le rattrapage sur des épaisseurs conséquentes.

Ce contenu a été publié dans Travaux. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.