C’est reparti pour un tour

Un weekend rempli de petits travaux et d’une mission qui s’avère plus compliquée que prévu …

On commence par une liste non exhaustive des menus travaux réalisés ce weekend :

  • Installation du micro-ondes encastrable : les plus observateurs l’auront sûrement aperçu sur la dernière photo du précédent article, le four était posé dans sa niche, mais avec un jour sur le dessus. J’ai profité d’avoir gardé le panneau qui avait été abimé pendant le transport pour y découper une rehausse. Du coup, on y voit presque que du feu et le micro-ondes est parfaitement intégré.
  • Déplacement de la box internet : maintenant que j’utilise la pièce à vivre à l’étage, il n’était pas simple d’y avoir le wifi correctement. Alors, on crée une rallonge en passant par la cave pour déplacer la box à côté du tableau électrique. Du coup, la couverture wifi en est améliorée dans toute la maison. J’en ai profité pour mettre les prises sur le câble réseau qui se trouve sur la suspension de l’ilot. Il a vocation à alimenter un module 3G permettant d’avoir le téléphone à la maison (ceux qui sont déjà venus à la maison savent qu’on capte très très mal);
  • Installation d’un peu de domotique avec des lumières Hue.

Ensuite, le gros morceau du weekend devait être la cage d’escalier. La partie facile concernait les murs : nettoyer les éclaboussures d’enduit et reboucher les quelques trous.

En grattant pour enlever ce qui ne tenait pas, la plupart des contres marches ont sauté. Alors, on enlève le maximum avec le perforateur. Je referai des contres marches en bois lors d’un prochain chantier.

Par contre, là où je me suis cassé les dents, c’est les tomettes. Au fil des années, mais surtout du chantier, elles ont pas mal chargé et ont pas mal d’enduit à la chaux, de plâtres, etc. Le problème, mais c’est ce qui fait leur charme, c’est qu’elles ne sont pas du tout plane. Du coup, pour aller déloger la matière, ce n’est vraiment pas simple.

Je savais que ça ne serait pas simple, mais c’est pire. J’ai essayé :

  • Le ponçage : efficacité très limitée vu l’épaisseur de parfois plusieurs millimètres à enlever;
  • Burin et masse : alors oui ça part, mais alors faut une sacrée énergie et patience. Deux choses qui me manquent en ce moment;
  • le vinaigre blanc bouilli : pas des plus flagrant. Mais je tenterai le weekend prochain avec du vinaigre concentré en espérant que ça fonctionne mieux;
  • la meuleuse : alors là, c’est efficace, mais au prix de trop de poussière, même en mouillant les tommettes. C’est par contre une solution à retenir quand on veut rénover un stock de vieilles tomettes et qu’on peut travailler au grand air.

Donc, on verra le weekend prochain si le vinaigre concentré donne quelque chose. Sinon, je manque de plan E …

Ce contenu a été publié dans Travaux. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 réponse à C’est reparti pour un tour

  1. Ping : Ca sent le vinaigre | Rénovation d'une maison à Peyriac de Mer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.