C’est Noël, mais on travaille un peu

Eh oui, même en cette journée de Noël, il faut profiter  de ce weekend de 3 jours pour travailler un peu. Même si je l’avoue, le rythme aujourd’hui était plutôt tranquille 😀

On commence par un bon ménage de fond en comble de la maison. En effet, c’est le principal inconvénient de vivre dans une maison en travaux : la poussière. Surtout quand comme moi, les travaux principaux se déroulent au 2ème étage et qu’on vit au premier. Je vous épargne le détail de ces tâches ménagères. 😉

Par contre, un point sur le fonctionnement du poêle après 2 jours de chauffe, dont la journée de mercredi à plein régime pour chauffer la maison. Le poêle avait besoin d’un petit nettoyage. Heureusement, c’est une opération très simple qui se réalise en 5 minutes chrono. Même si la vitre est très noire, la suie n’adhère pas. Donc, un coup de papier journal pour la décrocher puis un coup de sopalin et hop, une vitre toute propre 😀 Après, on passe l’aspirateur dans le corps de chauffe, on vide le cendrier et le poêle est de nouveau opérationnel.

Un point sur les cendres, après avoir brulé 3 sacs de 15 kilos, il n’y a vraiment pas beaucoup de cendre. C’est un des gros avantages des poêles à granuler.

Meteo 25122015Et je commence à peaufiner la programmation de l’installation. En effet, la maison a maintenant atteint une température agréable et réglementaire de 19°C 😀 Les vannes thermostatiques font leur travail pour régulier la température pièce par pièce. Petit à petit, j’adapte les plages de fonctionnement du poêle et la régulation de l’installation pour chauffer au plus juste la maison. Il est vrai qu’on est quand même bien aidé par les températures plus que clémentes. Je pense que je devrai adapter tout ça lorsque l’hiver sera là.

Malgré les nuages, les capteurs chauffent l'eau à 40°C

Malgré les nuages, les capteurs chauffent l’eau à 40°C

Et je suis vraiment surpris par les performances des capteurs solaires. Alors que le ciel était aujourd’hui vraiment voilé, les capteurs ont atteint les 40°C. Vivement les journées ensoleillées.

Pour finir, un peu de plomberie. En effet, maintenant que la nouvelle installation de chauffage et d’eau chaude fonctionne, il restait à basculer l’alimentation de la salle de bain sur le nouveau ballon. J’en ai profité pour couper l’arrivée d’eau froide du deuxième étage afin de pouvoir finir de démonter l’ancienne salle de bain et l’ancien chauffe-eau électrique. Afin d’être sur de couper le bon tuyau (et donc de toujours avoir de l’eau dans la salle de bain), un petit montage provisoire pour envoyer de l’eau chaude dans le réseau et repérer le bon tuyau. L’utilisation de raccord et de bouchons automatiques, qu’il suffit de glisser sur le tuyau de cuivre est un vrai régal.

« 1 de 6 »
Ce contenu a été publié dans Travaux. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.