Ça progresse côté plafonds

Le chantier continue son petit bonhomme de chemin en douceur. Les dernières journées de chantier ont été consacrées aux plafonds de la chambre et du futur salon/cuisine. Dans un premier temps, toutes les poutres ont été coffrée avec des caissons en U en MDF de 10 mm.

Ensuite, on peut passer à la mise en place de l’isolant. Dans la chambre, il s’agit de panneaux de laine de bois en 8 cm d’épaisseur. Il n’est pas toujours évident de les faire tenir entre chevrons, certains panneaux ayant tendance à tomber. Donc par moment, on installe des petits tasseaux de maintien qui seront enlevés lors de la mise en place du plafond (lambris). Une grosse moitié du plafond a été isolé, mais faute de stock, il en reste une partie à terminer.

Côté salon/cuisine, c’est un isolant en ouate et chanvre en panneaux de 45 mm. Cet isolant est plutôt orienté isolation acoustique. En effet, juste au dessus se trouve ma chambre. Il est donc important d’avoir la meilleure isolation possible entre une pièce de vie et une pièce de repos. Il y aura donc deux couches croisées d’isolant.

A l’aide de guide (largeur des panneaux – 3 cm), les chevrons sont positionnés au plafond. Ensuite, à la l’aide d’un monte panneau fait maison, les plaques d’isolantes sont insérées. En fixation temporaire, des rondelles en plastique viennent maintenir l’isolant. Elles sont retirées après la pose des seconds chevrons, perpendiculaire aux premiers.

Et maintenant que les différentes couches de colature et de badigeon sont bien sèches, les murs sont bien blancs. Mais surtout, les radiateurs dans les pièces en travaux ont pu être remis en place. Et c’est une bonne chose vu le froid qui arrivait.

L’installation a été assez simple, j’en ai d’ailleurs profité pour installer une tête thermostatique sur le radiateur de la futur salle de bain qui avait un robinet simple. Il faut en effet toujours veiller dans une installation de chauffage centrale, à avoir un des radiateurs qui reste en permanence ouvert, pour éviter que le circulateur (une petite pompe électrique qui fait circuler l’eau dans le circuit) ne se bloque. Maintenant, c’est le radiateur de la salle de bain du haut qui assure cette fonction.

Une fois les robinets raccordés, les vannes ouvertes, rien ne se passe … Alors, on purge toute l’installation pour la remettre en eau au cas où des bulles d’air s’étaient glissées quelque part et toujours rien. Après quelques recherche sur internet, le coupable est trouvé : les tés de réglage sont fermés. Il s’agit d’une petite pièce en sortie des radiateurs. Et forcément, je ne disposais pas de la bonne clé pour les ouvrir. Tout est rentrée dans l’ordre quelques jours plus tard et maintenant, les radiateurs chauffent.

Ce contenu a été publié dans Travaux. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.